Passer aux informations produits
1 de 1

Harry H. Crosby

Cent pour sang

Cent pour sang

L’histoire du 100e groupe de bombardement de la 8e Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale

Prix habituel 20,00 €
Prix habituel Prix promotionnel 20,00 €
En vente Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Vous êtes libraire ? Vous pouvez commander nos ouvrages auprès de notre distributeur Pollen ou sur Dilicom.
Vous êtes bibliothécaire ou journaliste ? Contactez-nous

⚠️ En cours de réimpression ⚠️ Le livre reste disponible chez un certain nombre de libraires, n'hésitez pas à explorer les liens ci-dessous

Ou acheter chez :
Ils ont mené leurs premières missions depuis l’Angleterre au printemps 1943. Ils ont fait voler leurs Forteresses volantes de façon presque quotidienne au-dessus de l’Europe occupée pour anéantir la machine de guerre de l’Allemagne nazie. Leur bravoure et les pertes effroyables qu’ils ont subies leur ont valu le surnom de Bloody Hundredth, le « Centième sanglant ».

Le navigateur Harry H. Crosby — qui a inspiré l’un des personnages de la mini-série Masters of the Air produite par Tom Hanks et Steven Spielberg — est arrivé avec les tout premiers équipages et est reparti avec les tout derniers. Après avoir surmonté sa peur et gagné en compétence et en confiance, il a été promu chef navigateur du groupe, survivant à trente-deux missions dont certaines impliquaient jusqu’à deux mille avions.

Dans ses mémoires de guerre pleines d’humour et d’action, il nous fait pénétrer dans le cœur et l’esprit de ces aviateurs, une bande de gamins moitié intrépides, moitié inconscients, jetés dans le maëlstrom de la guerre aérienne.


Format roman · mémoires · ISBN 978-2-9701261-8-8 · 14,2 x 21,4 cm · 384 pages · noir & blanc · reliure souple · cahier de 16 pages de photographies

Traduction de l'anglais (États-Unis) : Sylvain Savarin
Conseil historique et aéronautique : Iza Bazin
Relecture : Antonio Lagala

Afficher tous les détails
  • Harry H. Crosby

    Docteur, diplômé de l’université de l’Iowa et de l’université de Stanford, Harry H. Crosby a été directeur de la faculté de rhétorique de l’université de l’Iowa, président de la faculté de rhétorique de l’université de Boston et directeur du centre d’écriture de l’université de Harvard. Il a participé à l’élaboration du programme de l’Air Force Academy dans les années 1950 et a été responsable pédagogique du College de l’armée de l’air pakistanaise de 1960 à 1962.

    Pendant sa retraite, il a édité le bulletin du 100e groupe de bombardement, Splasher Six, et participé activement à la vie politique locale et aux activités civiques.

    Il est décédé le 28 juillet 2010, à l'âge de 91 ans.

    Voir la fiche Wikipedia de Harry H. Crosby (en anglais) 
  • Harry H. Crosby s'est engagé dans l'U.S. Army Air Corps le 13 décembre 1941, quelques jours après l'attaque japonaise de Pearl Harbor. Après avoir échoué aux examens de pilotage, il est versé comme navigateur sur Boeing B-17 Forteresse volante dans le 100e groupe de bombardement, 8e Air Force. Il rejoindra le théâtre européen et la base de Thorpe Abbotts au bout de 17 mois de formation.

    Mal assuré dans ses compétences de navigateur, sujet à un mal de l'air endémique, son premier vol manquera de peu de finir de façon catastrophique. Il deviendra pourtant au fil des missions l'un des navigateurs les plus compétents et expérimentés de l'U.S. Army Air Forces et côtoiera les plus hauts échelons militaires de la guerre aérienne en Europe.

    Son parcours a inspiré le personnage éponyme de la mini-série Masters of the Air, produite par Steven Spielberg et Tom Hanks.

  • La Smithsonian Institution consacre un espace de sa page consacrée à la navigation aérienne à Harry H. Crosby.

  • Le 100e groupe de Bombardement de la 8e Air Force

    Mis à l'honneur dans la mini-série Masters of the Air produite par Steven Spielberg et Tom Hanks, le 100e groupe de bombardement de la 8e Air Force a gagné son surnom de Bloody Hundredth, « le Centième ensanglanté » en raison de son taux de perte très élevé. Bien que ce ne soit pas le groupe de bombardement qui ait subi le plus fort taux de perte du conflit, il se distingue (!) par des pertes très concentrées au cours de certaines missions particulièrement meurtrières.

    Ses B-17 Forteresses volantes sont reconnaissables au grand D dans un carré qui orne leurs dérives.

  • Il s'est fait remarquer par son caractère indiscipliné et tête brûlée, dans la droite ligne du stéréotype du pilote intrépide, fougueux et bravache.

    Emmené par des figures flamboyantes comme les deux Bucky (Bucky Egan et Bucky Cleven, en photo) ou Robert « Rosie » Rosenthal, ses équipages mèneront à bien leur mission : « sonner les cloches d'un empire détraqué ».

    Harry Crosby nous raconte leur histoire.

Revue de presse

“Parmi les meilleures mémoires de guerre qu'il m'a été donné de lire sur les Bomber Boys pendant la Seconde Guerre mondiale” — John Orloff, scénariste de la série Masters of the Air pour AppleTV+

“Un témoignage très riche, complétant bien l’ouvrage de Donald Miller sur la 8e Air Force. Lecture recommandée !” — François Besse, aeroVFR

“Harry Crosby a [un] recul rare, chez les anciens combattants. […] Cette lecture permet […] de comprendre un peu mieux, et avec un œil différent, l’histoire et le vécu de ces combattants, de ces missions devenues mythiques, ainsi que les relations entre Américains et Britanniques. Assurément une réussite avec ce point de vue atypique, et de l’intérieur.” — Jocelyn Leclercq, L'aérobibliothèque